Une semaine autour de la Santé Mentale

Le 10 octobre, c’est la Journée Mondiale de la Santé Mentale. À cette occasion, le Centre de Référence en Santé Mentale (CRéSaM) chapeautera la Semaine de la santé mentale du 8 au 12 octobre en Wallonie. CRéSaM organise le colloque d’ouverture du 8 octobre intitulé "À l’écoute des usagers : comment impliquer les personnes les plus fragilisées dans ce qui fait soin ?" Le reste de la semaine sera consacré à des initiatives locales un peu partout en Wallonie.

L’objectif de cette semaine est de sensibiliser la population à la santé mentale, favoriser l’intersectorialité auprès des travailleurs, mettre en lumière les difficultés rencontrées, identifier les failles et leurs solutions, recenser les différentes expériences de terrain et soutenir les acteurs confrontés à la souffrance psychique.

Cette année, le thème est une réponse au colloque de l’année dernière. En effet, beaucoup de participants se sont questionnés sur la place des usagers dans les soins. Comment (re)mettre la personne au centre des interventions, quelles sont les approches à promouvoir pour placer l’usager au cœur du soin et de l’impliquer dans son parcours ? Ces questions, et d’autres encore, seront partagées avec l’ensemble des participants (professionnels, usagers, quiconque éprouve l’envie de venir alimenter le débat) lors du colloque d’ouverture.

Ce colloque sera introduit par des intervenants qui partageront leurs expériences, leurs réflexions et leurs travaux sur le sujet. L’après-midi s’organisera en ateliers où les participants pourront échanger sur leur propre vécu et ainsi repartir avec des nouvelles solutions/idées en tête.

Le 8, 9, 10 octobre, différentes initiatives locales se dérouleront un peu partout en Wallonie. Des acteurs de la santé mentale ouvriront leurs portes et proposeront différentes activités, conférences, ateliers, etc. Le but est de faire connaître leur institution, leurs missions, leurs outils et leur mode de fonctionnement.

Nouveauté cette année

Pour cette 4e édition, une rencontre théâtrale avec le collectif "Sans Garde-Fou" mettra une touche de nouveauté à cette semaine. Ce collectif rassemble des citoyens qui ont envie de faire valser les étiquettes à propos des personnes atteintes de troubles mentaux.

Treize comédiens monteront donc sur scène, le 11 octobre à Namur, pour jouer "la valse des étiquettes". Des comédiens ? Oui mais pas n’importe lesquels ! Ce sont des usagers et des professionnels qui raconteront leur vécu en psychiatrie. Ils tenteront de faire réfléchir le public sur leurs idées reçues de la maladie mentale. Chaque scène (en famille, sur son lieu de travail, dans le bus, etc.) interpellera le public sur ses propres préjugés, ses relations avec leurs proches et, bien entendu, sur notre maladie mentale à tous. Ce spectacle, basé sur l’humour et l’émotion, est ouvert à tous.

Toutes ces activités s’adressent aux intervenants en santé mentale mais également à toute personne qui s’intéresse de près ou de loin à ces thématiques. Découvrez le programme complet pour plus d’informations !