Drogues et festivals : pour une démarche préventive via le « testing »

JPEG - 433.8 ko

Comme de coutume, l’été qui vient de s’écouler fut synonyme de festivals de musique en tout genre. Dans un tel contexte de chaleur, de déshydratation, de fatigue et de monde, les risques inhérents à la consommation de drogues se voient catalysés. D’où l’importance d’adopter une démarche préventive qui passe notamment par la mise en place d’un service d’analyse des produits in situ afin d’informer les consommateurs sur la composition de ceux-ci, ainsi que sur la marche à suivre pour réduire les risques. En Belgique, seul le festival Esperanzah propose ce type de dispositif. Or, comme le montre une étude récente recensée par Modus Vivendi (qui œuvre précisément dans la réduction des risques), le testing reste un levier de choix pour prévenir les situations à risques, en particulier dans les festivals et autres lieux festifs. À lire ici.