Un premier bilan encourageant pour la salle de consommation de Liège

JPEG - 1005.1 ko

Le 31 août se tenait la Journée mondiale de sensibilisation aux overdoses. L’occasion de rappeler combien les salles de consommation à moindre risque (SCMR) constituent un dispositif efficient pour encadrer la consommation de drogue, en particulier pour ceux et celles qui ne disposent ni du lieu, ni du matériel adéquat pour minimiser les dangers.

Chez nous, la ville de Liège fait office de précurseure en la matière puisque c’est au cœur de la Cité ardente que la première structure de ce type a vu le jour il y a maintenant tout juste un an. En plus de fêter sa première bougie, la SCMR de Liège peut également célébrer son bilan : le lieu accueille près de cinquante usagers par jour (comme le relate le groupe SudInfo), lesquels peuvent y consommer leurs produits dans un environnement plus hygiénique, mais aussi plus tranquille, tout en bénéficiant d’un encadrement ad hoc. Du reste, il s’agit désormais d’espérer que ces résultats satisfaisants permettent de faire bouger les lignes politiques afin que d’autres villes emboitent le pas.