Santé mentale et confinement : des enquêtes participatives et des ressources en ligne

Le confinement bouleverse notre quotidien, c’est une fait. Un bouleversement d’autant plus contraignant pour les personnes en proie à des souffrances psychiques (les secteurs de la santé mentale, du handicap et de la psychiatrie sont particulièrement touchés, comme le rappelle cet article paru dans Le Soir).
C’est pourquoi une multiplicité d’enquêtes prolifèrent sur la toile. On vous propose ici un tour d’horizon de ces recherches dont les résultats promettent d’aiguiser notre compréhension des effets de la crise sur la santé mentale, ainsi que les besoins des premiers concernés.

La Ligue des Usagers des Services de Santé mentale (LUSS) cherche à collecter des informations sur l’expérience des patients en mettant à disposition un questionnaire (pas plus d’une dizaine de minutes) portant sur le sujet. Votre témoignage est précieux : ça se passe par ici !

Avec d’autres partenaires, Modus Vivendi et Eutorox proposent aux usagers de drogues de partager leur expérience au sein d’un questionnaire anonyme.

Dans une autre veine, L’Autre "lieu" invite tout un chacun à exprimer son expérience du confinement à partir d’une pratique artistique portant sur l’espace : « s’HABrITER ». Concrètement, il s’agit de réaliser un certain nombre de « missions » afin de réaliser un travail collectif de création autour des différentes manières « d’habiter » les espaces et les lieux durant la pandémie. Les œuvres seront ensuite exposées plus tard dans l’année. Ça se passe par là !

Les universités de notre pays ont, elles aussi, mis en place une série d’enquêtes en ligne visant à récolter des données sur l’expérience du confinement en matière de santé mentale et de thématiques connexes (addictions, sociabilité, travail etc.). Vous pouvez accéder à ces ressources ici et , ainsi qu’en visitant les pages web des différents établissements.

Sciensano propose également de participer à diverses enquêtes portant sur les conséquences du confinement.

La participation de chacun est précieuse en ce qu’elle permet de faire avancer la recherche et la compréhension des besoins des bénéficiaires ! N’hésitez pas !