La littératie en santé

03/01/2020

En ce début d’année, le KCE (Centre fédéral d’expertise des soins de santé) se penche sur la « littératie » en santé avec la parution d’un rapport sur la question.

Le concept de littératie se rapporte à la capacité d’une personne à comprendre et à s’approprier les informations portant sur la santé pour orienter et infléchir ses comportements afin d’agir sur sa qualité de vie. En Belgique, la littératie apparait comme problématique pour 30 à 45% de la population. D’où cette étude qui, au-delà d’un simple état des lieux de la question, interroge les pistes ouvertes par d’autres pays en la matière.

Sans surprise, le rapport du KCE nous apprend que littératie et condition sociale vont inéluctablement de pair : « Ces différentes enquêtes ont également montré que les personnes ayant le niveau de littératie en santé le moins élevé avaient aussi souvent un statut social défavorisé, un faible niveau d’éducation ou un âge avancé. Cela constitue une confirmation du fait que le gradient socioéconomique de littératie en santé doit être pris en compte dans le développement de stratégies de santé publique pour améliorer l’équité en matière de santé dans les pays européens ».

Un tel constat pose évidemment la question d’une éducation à la santé qui doit nécessairement se doubler d’un accès aux soins équitable et effectif pour tous, ce qui est encore loin d’être le cas dans notre pays. Autrement dit, la littératie est, en elle-même, un indicateur, un révélateur de l’impact des disparités socio-économiques sur la santé des citoyens.

D’autre part, par le biais d’une comparaison avec d’autres pays (Australie, Autriche, Pays-Bas…), le rapport met également en exergue la difficulté d’élaborer, de mettre en œuvre et de coordonner des politiques globales de prévention au sein d’un état aux compétences éclatées. D’où la nécessité de créer des coupoles pouvant piloter des projets transversaux, cohérents et complémentaires, et ce dans l’ensemble du pays. À cet égard, le KCE n’omet pas de faire mention du secteur associatif comme ancrage privilégié pour développer de telles initiatives.

Nous contacter

LocalisationRue du Progrès 323 - 1030 Schaerbeek 

Le Smes respecte et veille à appliquer scrupuleusement la législation sur la protection de la vie privée. Concrètement, et conformément au RGPD, le Smes s’engage à collecter les données personnelles qui lui sont communiquées uniquement dans le cadre d’un service demandé (ex. inscription aux intervisions, à la newsletter ou demande d’envoi d’une publication…), et ce en prenant soin de récolter exclusivement les données nécessaires à l’exécution de ce service. Ces données sont traitées de manière sûre et méticuleuse. Elles ne sont jamais transmises à un tiers à des fins commerciales. Par ailleurs, les données personnelles sensibles (ex. des informations en matière de santé ou un numéro de compte en banque) sont toujours traitées de manière confidentielle et ne sont jamais divulguées. En outre, ces données sont conservées durant le labs de temps nécessaire à la pleine exécution du service demandé (ex. pour les intervisions, nous conservons vos données jusqu’à la fin du cycle annuel afin de pouvoir vous contacter en cas de changement). Pour toutes questions se rapportant à ce sujet : administration@smes.be.

 

Le Smes est membre de :

                                Norwest